Retail

En Mars 2018, l’IFOP a mené pour Comarch une étude intitulée « Retail Hybride: attentes des consommateurs» afin d’établir un état des lieux concernant le ressenti des Français face aux évolutions du retail. Continue reading

Une préférence pour l’achat traditionnel en magasin, aujourd’hui circonscrite aux produits médicaux et alimentaires

Les Français privilégient la sûreté et la fiabilité d’un magasin physique lorsqu’il s’agit de l’achat de produits de première nécessité, et plus encore lorsqu’ils concernent leur santé. Ainsi 85% des Français font le choix de l’achat uniquement en magasin pour obtenir des médicaments et 78% pour les produits alimentaires.

Néanmoins pour les produits d’agrément, les Français font aujourd’hui leurs achats en magasin comme sur internet. C’est pourquoi ils sont 62% à faire leurs achats mode autant en ligne qu’en magasin.

Dans l’ensemble on constate que le magasin physique garde une place centrale dans les achats des Français, les sites de vente en ligne apparaissant aujourd’hui plutôt comme des compléments que comme un canal d’achat se substituant aux magasins physiques. Tout se passe comme si le multicanal s’imposait comme une modalité incontournable du retail d’aujourd’hui.

Voir et tester, attentes phares des français concernant les magasins

Les Français se montrent relativement traditionnels dans leurs attentes vis-à-vis des magasins. Lorsqu’ils sont invités à se prononcer sur les éléments susceptibles de leur donner envie de se rendre en magasin, 55% citent la possibilité d’essayer les produits en conditions réelles, et 41% les démonstrations de produits vendus. Les possibilités plus novatrices n’arrivent qu’en second plan des souhaits cités.

Cependant les 18-24 ans se distinguent de leurs aînés par leur intérêt pour les solutions d’accompagnement du client les plus innovantes. Ainsi en est-il de l’organisation de cours de sport en magasin (17% du total de citations contre 5% de l’ensemble de l’échantillon).

Des applications permettant d’acheter en magasin et d’être livré ultérieurement qui suscitent l’intérêt, particulièrement pour les produits volumineux (High Tech et électroménager) pour lesquels l’alliance du conseil en magasin et du confort de la livraison est plebiscité

Plus de 7 Français sur 10 se disent intéressés par une application permettant d’acheter en magasin et d’être livré ultérieurement sur un type de produit a minima, et seulement 23% y sont indifférents sur chacun des items proposés. L’intérêt pour ce type de solution est conditionnée à une livraison rapide, dans la journée, pour ce qui est des produits alimentaires.

Télécharger l’étude complète « Retail Hybride et attentes des consommateurs »

Des paiements sur téléphone mobile dont le développement répond aux attentes de nombreux Français

15% des français ont déjà utilisé une application mobile permettant de payer via son smartphone en magasin, dont 3% régulièrement. Parmi eux, on retrouve les jeunes de 18-24 ans (29%), early adopters des nouvelles pratiques digitales.Mais le potentiel de développement du paiement mobile est fort. Si 85% n’en ont pas fait l’expérience, près du tiers (30%) se disent intéressés. De plus, il semble que l’essayer ce soit l’adopter. Le paiement mobile semble en effet apporter satisfaction à l’usage, 87% des personnes ayant déjà utilisé une ou quelques fois ce mode de paiement se déclarant prêtes à retenter l’expérience.

Le paiement mobile bénéficie d’une bonne image, malgré les craintes qu’il soulève en termes de sécurité

L’image du paiement mobile s’appuie principalement sur 2 éléments de perception : le risque qu’il représente en termes de sécurité (78% partagent cette image) et sa facilité d’utilisation (77%). La majorité des Français qui se montrent rétifs à l’expérience du paiement mobile semblent avoir fait leur choix et favoriser la sécurité sur la praticité.

Le paiement automatique sans passage en caisse est une autre piste d’innovation qu’offrent les nouveaux outils de paiement via smartphone. Les Français se montrent plus perplexes à son égard : un tiers indique uniquement que cette évolution lui plaît (34%) dont 7% à qui elle plaît beaucoup.

étude ifop retail hybride


Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*