L’étude « Tendances et priorités des départements achats » réalisée par AgileBuyer en partenariat avec le Conseil National des Achats révèle les objectifs prioritaires des acheteurs pour 2018. Continue reading

La 8e édition de l’enquête « Tendances et priorités des départements achats » a pour objectif d’analyser les priorités des directions achats en 2018, tous secteurs confondus et s’intéresse plus particulièrement aux relations entre les acheteurs et les fournisseurs.

Olivier Wajnsztok, Directeur Associé du cabinet AgileBuyer parle « d’un changement dans la volonté de faire pression sur les coûts, pour (re)nouer des relations plus proches et soutenues avec les fournisseurs ». Ce qui montre la volonté des Directions Achats de mieux fidéliser leurs fournisseurs.

D’après Marc Sauvage, Président national du Conseil National des Achats,  » les acheteurs vont devoir travailler leur attractivité pour préserver et développer leur panel fournisseurs. »

On remarque également à travers cette étude que les départements Achats sont moins centrés sur leurs objectifs de réduction des coûts même si celui-ci reste prioritaire. Par ailleurs, le « Made in France » devient un véritable critère d’achats et un indicateur de plus en plus suivi.

Les objectifs prioritaires et chiffres-clés à retenir sont :

  • L’affaiblissement des objectifs de réduction des coûts. En 2017, 82% des personnes interrogées déclaraient que la réduction des coûts étaient l’objectif prioritaire des directions Achats, tandis qu’ils ne sont plus que 72% en 2018.
  • La sécurisation des achats et des approvisionnements seront des préoccupations plus importantes en 2018 qu’en 2017 selon 70% des répondants.
  • Les acheteurs seront davantage aux petits soins avec leurs fournisseurs stratégiques. 59% des répondants déclarant que leur entreprise a mis en place des actions pour vendre leurs besoins à certains de leurs fournisseurs et leur donner (encore) plus envie de travailler avec eux.
  • Seuls 4% des acheteurs interrogés bénéficient de bonus uniquement sur les gains Achats. Ce résultat démontrant que les acheteurs sont loin de l’image de simple « cost killers » que certains veulent leur attribuer.
  • Le pourcentage d’achats « Made in France » dans le BtoB est désormais suivi par une part significative des entreprises et des entités publiques. 46% des répondants, quel que soit le secteur considèrent le « Made in France » dans leurs critères d’attribution du business.
  • Près de 56% des répondants déclarent que la performance Achats de leur entreprise est évaluée en priorité à l’aune des économies réalisées, loin devant la contribution des achats au chiffre d’affaires (12%).
  • En 2018, 1 acheteur sur 2 déclare avoir personnellement des objectifs liés au développement durable et à la RSE. Ce qui démontre que les achats responsables ne sont toujours pas une priorité.

Vous trouverez l’intégralité de l’étude en téléchargement sur le site d’AgileBuyer.

Découvrir nos solutions d’échange de données et de gestion électronique des documents.


Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*